Huile Essentielle de Myrrhe

Commiphora Myrrha, Molmol, Abyssinica, Erythrea

Partie distillée : gomme résineuse

Origine :  Somalie

La Myrrhe est une gomme résineuse qui suinte naturellement du tronc de l’arbre, de la famille des Burseracées. Elle est ensuite distillée en huile essentielle. Elle fut utilisée par les Egyptiens sous forme de masque faciaux rajeunissants aussi bien que dans les processus de l’embaument. C’est une huile à base d’hormones et on prétend que c’est un tonique sexuel. On la mentionne dans l’Histoire Ancienne (vers 1700 avant J-C). Quand Joseph fut vendu par ses frères à la caravane des Ismaélites, leurs chameaux transportaient de la gomme, du baume et de la myrrhe vers l’Egypte.

Se mélange bien avec : le Camphre, la Lavande.

La distillation de la gomme donne une huile couleur jaune orangé, peu fluide, largement utilisée en parfumerie et cosmétique. Son parfum est agréable, camphré, épicé et chaud comme une odeur animale. L’H.E. extrêmement onéreuse, est fréquemment falsifiée avec du myristate qui la rend plus liquide. Lorsque l’H.E. tire vers le rouge brun, il y a de grandes chances que la gomme ait été distillée avec un solvant.

La variété Commiphora Myrrha donne également une H.E. à l’odeur plus médicinale et qui ne doit pas être utilisée pendant la grossesse.

Propriétés

Tonique, stimulante, énergétisante, cicatrisante, antiseptique, antispasmodique, antiphlogistique (contrecoups), balsamique, pectorale, expectorante, astringente, anti-inflammatoire, vulnéraire, antiputride, sédative.

A une puissante action calmante et réconfortante sur l’âme et l’esprit.

Principales Indications

– Circulatoire : hémorroïdes.
– Digestive : diarrhée, flatulence, maque d’appétit.
– Règles : leucorrhée.
– Tête : mauvaise haleine, ulcères de la bouche, muguet, aphtes, gingivites.
– Respiratoire : tous types d’excrétions, calme l’appareil respiratoire. Tuberculose, bronchites, toux.
– Peau : rafraîchissante, anti-inflammatoire, régénérante, ulcères, plaies, brûlures, vieillissement, mycoses.
– Divers : hémorragies utérines, accouchement (stimule les contractions).

Utilisation

VOIE INTERNE :

Pas indiqué

VOIE EXTERNE :

En massages, masques de beauté, fumigations, rinçages de la bouche, etc.

Précautions d’emploi

Déconseillé aux enfants de moins de 6 ans et chez la femme enceinte.

Autre…

Au niveau énergétique

D’après Mgr. C-R Payeur : La Myrrhe est en correspondance avec la Lune, pour certains Soleil-Saturne. Sa résine provient de plusieurs espèces d’arbrisseaux dont le plus commun est le balsamier, Balsomodendron Myrrha, originaire d’Arabie. Très recherchée par les anciens (Egyptiens, Grecs et Romains entre autres). En raison de son rapport étroit avec la Lune, les sages de la tradition judéo-chrétienne ont également accordé à la Myrrhe une place de choix, en l’associant le plus souvent à l’Oliban pour former un véritable couple aromatique aux propriétés complémentaires. L’Evangile selon saint Matthieu y fait allusion :  » Ils entrèrent dans la maison, virent le petit enfant avec Marie, sa Mère, se prosternèrent et l’adorèrent ; ils ouvrirent ensuite leurs trésors et lui offrirent en présent l’or (symbole de l’esprit), de l’encens (symbole du corps) et de la myrrhe (symbole de l’âme).  »

Du point de vue mystique, la Myrrhe favorise l’éveil intérieur de toutes les dispositions féminines, une expérience de réconciliation avec la mère et développe une plus grande sensibilité aux forces de la Vie qui circulent en soi.

Sur un plan psychologique, elle accentue la sensibilité et la permanence tout en éveillant en chacun de profonds sentiments maternels. Elle invite à protéger et à chérir toute vie et incite à la tendresse et à la disponibilité. Elle agit sur le système sympathique et sur toutes les fonctions psychiques involontaires. Elle est également renommée pour ses propriétés psychiques surtout en raison de son action sur la circulation de tous les fluides et plus particulièrement du sang et de la lymphe. Elle facilite ainsi les exercices de détente et de relaxation en augmentant l’efficacité des exercices spirituels où la force féminine de l’imagination est nécessaire.

Elle possède des propriétés purificatrices. En réalité, elle agit de manière toute particulière sur les énergies négatives issues de nos propres activités psychiques. Donne plus de densité aux pensées et aux émotions.

AVERTISSEMENT !

Lire aussi :  Mode d’emploi des huiles essentielles. Cet article est purement informatif, en aucun cas il remplace la consultation médicale. L’auteur ne sera pas tenue responsable de la mauvaise interprétation ou mauvaise utilisation de ces informations.
Par | 2017-09-27T15:50:05+00:00 23 septembre 2017|Catégories : Aromathérapie|Mots-clés : |0 commentaire

À propos de l'auteur :

Depuis 1998 dans le bien-être et les thérapies énergétiques, ma curiosité me pousse à explorer différents domaines de la santé naturelle, la spiritualité …
D’où mes diverses étiquettes : Somato-Relaxologue, Magnétiseur, Conseillère en Fleurs de Bach, Enseignante Reiki Usui et Kundalini, praticienne EFT (Technique de Libération Émotionnelle), Access Bars, Bols Tibétains …
Ces pratiques qui semblent diverses sont en fait très complémentaires, permettant d’aborder la personne d’une manière holistique.
Consultations sur RDV à Perpignan.

puis A DISTANCE : Conseils en Fleurs de Bach, , Soins énergétiques , et aussi pour animaux

Laisser un commentaire