Les subtilités entre Fleurs de Bach

Chaque Fleur de Bach possède des indications bien claires, cependant certaines fleurs, semblent se chevaucher.

Cerato et Scleranthus (Plumbago et Alène)

Ces deux fleurs sont à prendre en cas de doute de soi ou d’incertitude. La différence est que les personnes de type Cerato n’arrivent pas à se décider. Elles ne savent vraiment pas quoi faire, quoi acheter, quoi mettre, si elles veulent une chose ou une autre. Tandis que les types Scleranthus savent quoi faire et prennent une décision, mais se demandent ensuite s’ils ont fait le bon choix. Ils n’ont pas assez confiance en leur capacité de décision. Les types Scleranthus ont tendance à garder leur dilemme pour eux, les Cerato à demander l’avis des autres pour se rassurer.

Scleranthus et Wild Oat (Alène et Folle Avoine)

Là encore, ces deux fleurs sont à prendre en cas d’incertitude et d’indécision. Cette fois-ci, cependant, alors que Scleranthus ne sait pas quoi choisir, Wild Oat est dans l’incertitude de la direction à prendre. On prendra Wild Oat lorsqu’on est arrivé à un croisement dans la vie ou qu’on se sent insatisfait. Qu’on ne sait pas quel chemin choisir. Les types Wild Oat ne sont pas indécis mais les tergiversations de Scleranthus sont habituellement un trait de caractère fondamental et se produisent fréquemment chaque fois qu’une personne est confrontée à un choix, qu’il soit mineur ou majeur.

Elm et Larch (Orme et Mélèze)

Ces deux fleurs traitent du manque de confiance. La différence tient à ce que les personnes de type Elm sont normalement capables et confiantes, mais perdent cette confiance lorsqu’elles sont confrontées à une responsabilité inhabituelle ou écrasante. Elles doutent alors de pouvoir faire face. Les types Larch, par contre, manquent de confiance dès le départ. Ils ratent des occasions car ils n’ont pas assez de confiance pour se lancer. Les types Elm occupent souvent des postes à responsabilités, ce qui prouve qu’ils disposent d’un certain degré de confiance fondamentale.

Larch et Cerato (Mélèze et Plumbago)

Les types correspondant à ces fleurs font preuve d’une certaine insécurité : ils manquent tous deux de confiance. Les personnes de type Larch manquent de confiance en leurs capacités, elles pensent qu’elles ne vont par réussir et donc ne tentent rien. Les types Cerato ne sont pas dans ce cas, mais ne croient pas en leur capacité de prendre des décisions.

Olive et Hornbeam (Olive et Charme)

Ces deux fleurs sont à prendre en cas de fatigue. La différence tient à ce que l’Olive est pour la fatigue due à un surcroît d’effort (émotionnel, mental ou physique). Hornbeam s’adresse à un sentiment de fatigue ou de lassitude à l’idée de travailler. Il sera utile à ceux qu manquent de courage pour aller de l’avant sans raison évidente (au contraire des personnes de type Olive)

Pine et Crab Apple (Pin et Pomme Sauvage)

Ces deux fleurs correspondent à un sentiment de culpabilité, mais la différence subtile tient à ce que les personnes de type Crab Apple se condamment car elles ne se sentent pas à l’aise à cause de leur aspect ou de leurs sentiments. Les personnes de type Pine se condamment car elles se blâment. Elles ne se détestent pas nécessairement, mais pensent plutôt avoir fait quelque chose de mal ou fait du mal à quelqu’un. Les types Crab Apple ont tendance à avoir un sentiment négatif concernant tout leur être, tandis que Pine est porté à blâmer son comportement.

Gentian et Gorse (Gentiane et Ajonc)

Ces deux fleurs sont à prendre pour la dépression ou le désespoir. La différence tient au degré. Gentian est pour la déception lorsque quelque chose s’est mal passée, par exemple lorsqu’on a raté une entrevue d’embauche. Gentian vous encouragera en cas de revers qui vous abat. Une personne de type Gorse, dans les mêmes circonstances, perdrait totalement espoir et serait si pessimiste qu’il ne prendrait même plus la peine de se rendre à d’autres entrevues ou de demander d’autres emplois. Gorse sert donc à rétablir l’espoir perdu.

Gorse et Sweet Chestnut (Ajonc et Châtaignier)

Une personne de type Gorse, après un essai et un échec, abandonne sans effort et considère l’avenir ave pessimisme sans même pendre la peine de réessayer. Une personne de type Sweet Chestnut par contre, a fait de multiples essais mais pense être arrivée au bout du chemin et ne sait plus où se diriger. Les types Sweet Chestnut ne voient plus la lumière au bout du chemin et sont désespérés. Ils essaient encore une fois mais sont dans un état de détresse. Les personnes de type Gorse refusent de croire qu’il reste de l’espoir, et abandonnent au premier obstacle sans avoir vraiment essayé de trouver une solution. Sweet Chestnut a exploré toutes les voies, mais comme chaque essai ne mène à rien, l’angoisse qu’ils ressent est si forte qu’il a envie d’appeler à l’aide.
Dans la maladie, Gorse a tendance à entendre son diagnostic et abandonner. Sweet Chestnut a essayé physiquement ou mentalement de trouver une réponse mais se sent désarmé et ne sait où se tourner. Ce sont souvent les types « qui n’abandonnent pas la lutte ».

Agrimony et Water Violet (Aigremoine et Violette d’Eau)

Dans les deux cas, ce sont des gens qui cachent leurs problèmes et répugnent à montrer leurs sentiments réels. Water Violet le fait par fierté, à tendance à être renfermé et préfère garder les choses pour lui. Il n’interfère pas avec les autres et, en échange, n’aime pas que ses affaires personnelles soient révélées à tous. Les personnes de type Agrimony, par contre, mettent un masque jovial et font semblant que tout va bien. Ils minimisent leurs difficultés, en plaisantent ou les repoussent gaiement. Les types Water Violet cachent leurs malheurs en gardant une dignité silencieuse et leurs distances. Les types Agrimony cachent leurs malheurs derrière un « Tout va bien, vous voyez comme je souris, je suis heureux ! »

Impatiens et Beech (Impatience et Hêtre)

Ils existe certaines similarités entre ces fleurs, mais aussi des différences subtiles. Les gens de type Impatiens, parce qu’ils ont l’esprit vif, ont tendance à s’impatienter et s’irriter de la lenteur des autres. Les gens de type Beech s’irritent aussi des autres, mais l’irritation à pour cause l’intolèrance plutôt que l’impatience. Les habitudes des gens, ce qu’ils font, ce qu’ils disent, leur bêtise apparente peuvent énerver Beech. C’est dû à son manque de compréhension, qui le fait s’énerver de ce qu’il prend pour de la bêtise. Les personnes de type Impatiens, par contre, sont énervées par la lenteur.

Par | 2017-09-02T23:14:34+00:00 4 août 2017|Catégories : Thérapies psycho-corporelles|Mots-clés : , |0 commentaire

À propos de l'auteur :

Depuis 1998 dans le bien-être et les thérapies énergétiques, ma curiosité me pousse à explorer différents domaines de la santé naturelle, la spiritualité ... D'où mes diverses étiquettes : Somato-Relaxologue, Magnétiseur, Conseillère en Fleurs de Bach, Enseignante Reiki Usui et Kundalini, praticienne EFT (Technique de Libération Émotionnelle), Access Bars, Bols Tibétains ... Ces pratiques qui semblent diverses sont en fait très complémentaires, permettant d'aborder la personne d'une manière holistique. Consultations sur RDV à Perpignan. puis A DISTANCE : Conseils en Fleurs de Bach, , Soins énergétiques , et aussi pour animaux

Laisser un commentaire