H.E  Mode d’emploi

Une Huile Essentielle (H.E.) de bonne qualité doit être garantie 100 % pure et naturelle

Les Huiles Essentielles sont des produits à utiliser avec précautions.

L’achat d’une huile essentielle doit tenir compte de 3 critères fondamentaux :

– Espèce Botanique précise
– Chémotype ou race chimique (voir article)
– Partie de la plante distillée

Huiles Essentielles (HE) à Eviter :

Femmes enceintes : Angélique, Badiane, Basilic, Cèdre, Céleri, Citronnelle, Cumin, Estragon, Fenouil, Genièvre, Hysope, Laurier, Marjolaine, Menthe, Myrrhe, Persil, Romarin, Sarriette, Sauge, Thuya, Thym. Par principe : on ne donne pas d’huile essentielle à une femme enceinte. Et surtout pas d’auto-consommation.

Epilepsie : Fenouil, Hysope, Sauge, Thym, Thuya, Romarin.

Hypertension : Hysope, Sauge, Thym, Romarin.

Par principe : pas d’huiles essentielles chez les femmes enceintes, allaitantes, ni chez les enfants de moins de 3 ans sans avis médical ou d’un aromathérapeute

Après utilisation, bien se laver les mains avec du savon, car l’huile essentielle ne se dilue pas dans l’eau. En cas d’ingestion ou d’éclaboussure dans les yeux, utilisez de l’huile végétale pour diluer l’effet.

Bien vérifier la tolérance cutanée avant emploi des huiles essentielles, ceci permet de vérifier l’absence d’allergie. Vous mettez une goutte sur la pliure interne du coude.

Voie interne ou orale

Personnellement je préfère l’usage externe, on arrive souvent au même résultat dans le cadre d’un usage familial.

En aromathérapie française on utilise l’usage interne cependant il serait dangereux, voire inconscient de jouer à l’aromathérapeute sans aucune connaissance.  Consultez un aromathérapeute. Certains pharmaciens ont aussi une formation sur les huiles essentielles.

Pas d’usage prolongé par voie interne sans justification.

Doses moyennes admissibles : 1 goutte par tranche de 10 kg de poids corporel, de préférence diluée dans un solvant naturel (huile, alcool, dispersant, miel,  …). Les H.E. ne sont pas solubles dans l’eau.

Certaines préparations se font avec des gélules, souvent gastro-résistantes, seuls les pharmaciens sont équipés pour faire ce type de produit. On peut aussi utiliser la mie de pain, ou des pastilles neutres comme support des H.E.  Eviter de les prendre sur un sucre, comme certains font, ça apporte trop de sucre dans l’organisme.

La voie buccale est à proscrire pour les personnes présentant des problèmes gastriques et des antécédents d’ulcération, les nourrissons et jeunes enfants.

La façon de procéder la plus efficace pour une absorption interne est la dilution à 10%.

PRISE NORMALE  (hygiène et prévention) : 1 à 4 gouttes par jour pour un adulte pour les H.E. non agressives ou toxiques (H.E. à phénols ou à cétones *).

PRISE EXCEPTIONNELLE  : 6 à 12 gouttes par jour pendant 3 à 7 jours pour un adulte en traitement intensif préventif ou curatif.

* Principales H.E. à phénols : ajowan, cannelle, girofle, muscade, origan, sarriette, thym fort …
Principales H.E. à cétones : absinthe, anis, armoise vulgaire, camphre, carvi, cèdre, fenouil, hysope, inule, massoïa, sauge officinale, thuya …

Massages aux huiles essentielles pour adultes

Abréviations utilisées :
– Huiles essentielles : H.E.
– Huile végétales : H.V.

Pour les massages les H.E. sont diluées dans une huile de base végétale : huile de noisette, huile de jojoba, huile d’avocat etc. … Ces H.V. doivent être des huiles vierges, première pression à froid. Vous pouvez mélanger plusieurs huiles végétales ensemble, en ajoutant du Karité vous faites un mélange de type “crème”.Les H.E. doivent être 100 % pures et naturelles ou bio

Suggestion : L’idéal est de prendre une douche une heure avant le massage puis attendre le lendemain pour se doucher afin que les H.E. puissent agir.

DILUTIONS
– Huile pour le visage, les peaux sensibles et les enfants : dilution 0,5 à 2 %.
– Huile pour le corps (grand massage) de 2 à 3 %.
– Huile pour traiter une partie du corps : 5 à 10 %. Ou plus suivant le cas (voir aromathérapeute)

EXEMPLES : pour usage ponctuel
– Dilution à 0,5 % = 1 goutte d’H.E. pour 2 cuillères de 5 ml d’huile de base
– Dilution à 1 % = 1 goutte d’H.E. pour 1 cuillère de 5 ml d’H.V.

Pour faciliter le dosage 1 cuillère de 5 ml correspond aux cuillères que vous trouvez dans les sirops pour enfants.

EXEMPLES : pour stockage
– Dilution à 0,5 % = 5 gouttes d’H.E. pour 50 ml d’H.V.
– Dilution à 1 % = 10 gouttes d’H.E. pour 50 ml d’H.V.

Mettez dans une bouteille en verre l’H.V. puis ajoutez les H.E., à garder à l’abri de la lumière et de la chaleur. Le mélange se conserve pendant environs 2 mois (lorsqu’on mélange les H.E. à l’huile végétale il se produit un phénomène d’oxydation).

Les H.E se conservent quelques années sauf les H.E. : orange, citron, citron vert et pamplemousse.

Il ne faut pas mélanger plus de 4 H.E. ensemble

Huiles essentielles pour nourrissons et enfants

UNIQUEMENT A TITRE D’INFORMATION

Rappel : l’aromathérapie n’est pas une médecine douce !

Huiles essentielles sans trop de dangers :

– Benjoin, Camomille,  Lavande,  Mandarine,  Myrte,  Néroli,  Niaouli,  Orange,  Rose.

Uniquement en usage externe

MASSAGE : Dilution dans une huile de base végétale vierge ou première pression à froid : 0,5 à 1,5 % suivant âge.

BAIN :

– Pour les nourrissons, dans leur petite baignoire : 1 goutte d’H.E.
– Pour les enfants à partir de 3 ans, suivant la baignoire et l’âge : 2 à 5 gouttes d’H.E.
– Douche : Pour un enfant de plus de 3 ans : 1 goutte d’H.E.

Attention : les huiles essentielles ne sont pas solubles dans l’eau. Il faudra les diluer dans un produit bain moussant.

Par principe de prudence on ne donne pas d’huiles essentielles aux enfants de moins de 3 ans. Consultez un aromathérapeute !

Bains aromatiques pour adultes

Un vrai délice pour se détendre et même se tonifier suivant les huiles essentielles utilisées. La température du bain est fondamentale et procure des effets très différents suivant son degré :

L’eau chaude (37 à 40°) est relaxante ; elle réduit les douleurs et les tensions musculaires. Dilate les vaisseaux capillaires provocant une intense circulation sanguine au niveau de la surface du corps. Cette accélération, alliée à une augmentation de la température corporelle, provoque une élimination rapide des toxines par sudation. Durée : 15 à 20 mn.

Les bains chauds sont formellement contre-indiqués chez les cardiaques et les personnes présentant des varices et ulcères variqueux (bains tièdes autorisés).

Pour ne pas avoir de choc thermique rentrer dans la baignoire remplie de moitié d’eau tiède puis vous laissez couler l’eau chaude. Vérifier la température afin de ne pas dépasser les 40°.

Après le bain être à l’écoute de son corps, certains aiment une douche froide avant de sortir, d’autres préfèrent s’envelopper dans un peignoir et rester bien au chaud.

L’eau tiède (30 à 36°) permet de rester longtemps dans l’eau sans en être incommodé. Elle est utilisée dans un but de relaxation. Durée : 30 à 45 mn.

L’eau froide (10 à 25°) est stimulante mais ne permet pas la pénétration des Huiles Essentielles. (H.E.)

Bains complets 15 à 30 gouttes d’H.E. suivant la baignoire, diluées dans un produit bain moussant au moment de rentrer dans l’eau. Je conseille de commencer par 10 gouttes maximum.

La douche n’a pas le même effet qu’un bain, cependant le résultat est intéressant. Il suffit de mettre sur le gant de toilette, le gel douche puis les huiles essentielles (H.E.) pour qu’elles puissent se diluer. Pour un adulte : 2 à 3 gouttes d’H.E.

Pour ceux qui utilisent la douche, le mélange d’H.E peut se faire dans un petit flacon compte gouttes qu’on gardera à l’abri de la lumière et de la chaleur. Voici quelques exemples de mélanges d’H.E. pour le bain ou la douche :

– Pour la fatigue : 4 gttes Menthe, 10 gttes Romarin, 6 gttes Citron, 6 gttes Basilic, ou Lavande, ou Encens.

– Détente et tonus : 6 gttes Lavande, 6 gttes Romarin, 6 gttes Citron, 6 gttes Encens.

– Relaxation : 6 gttes Géranium rosat, 8 gttes Ylang-Ylang, 8 gttes Citron, 6 gttes Encens.

– Super – Relaxation : 6 gttes Ylang-Ylang, 6 gttes Lavande, 6 gttes Encens, 6 gttes Camomille.

L’achat de quelques Huiles Essentielles suffit à faire toute sortes de mélanges : ici Menthe, Romarin, Citron, Basilic, Lavande, Encens, Géranium rosat, Ylang-Ylang, Camomille.

Soyez créatif et composez vous-même votre mélange.

IMPORTANT : le parfum qui se dégage du mélange des Huiles Essentielles doit impérativement vous plaire. Le corps sait instinctivement ce dont il a besoin, alors humez, sentez chaque H.E. et inventez ! Si aujourd’hui vous craquez pour le Ylang-Ylang, il est possible que demain vous l’ayez en horreur. Ne vous étonnez pas, votre corps n’a plus besoin de cette essence.

Aérosols

L’utilisation d’un diffuseur d’arômes est recommandée pour traiter les affections respiratoires, désinfecter la chambre des enfants ou, plus simplement assainir l’atmosphère de la maison, permettant une pénétration directe dans les poumons, puis dans le sang.

Pour cet usage, il ne faut jamais mélanger les H.E. à un solvant (alcool, huile, dispersant) ni utiliser l’oléorésines ou baumes (peu volatils).

Pour désinfecter la maison, laissez en marche votre diffuseur d’arômes une heure.

Il existe tout un tas de procédés pour diffuser les huiles essentielles, mais le meilleur c’est le diffuseur. Le diffuseur propulse un puissant courant d’air qui « vaporise » les huiles essentielles. Cette opération se déroule dans un ballon en verre de sorte que la projection reste cantonnée. Les particules vaporisées s’échappent doucement par le haut du verre et se dispersent dans l’atmosphère.

Eaux florales

Ce sont souvent des sous-produits de la distillation des plantes, ils sont légèrement aromatiques (contiennent une très petite quantité huile essentielle).

L’hydrolat est obtenu par récupération, après condensation, de l’eau de distillation des plantes fraîches.

L’hydrosol est obtenu par imprégnation prolongée d’huiles essentielles dans une eau pure.

On les utilise souvent dans les soins pour la peau ou comme complément alimentaire (1 cuill. soupe dans un verre d’eau 2 à 3 fois par jour).

Avertissement !

Cet article est purement informatif, en aucun cas il remplace la consultation médicale. L'auteur ne sera pas tenue responsable de la mauvaise interprétation ou mauvaise utilisation de ces informations.
Par | 2017-12-18T13:10:55+00:00 13 juillet 2017|Catégories : Aromathérapie|0 commentaire

À propos de l'auteur :

Depuis 1998 dans le bien-être et les thérapies énergétiques, ma curiosité me pousse à explorer différents domaines de la santé naturelle, la spiritualité ... D'où mes diverses étiquettes : Somato-Relaxologue, Magnétiseur, Conseillère en Fleurs de Bach, Enseignante Usui Reiki Ryoho et Kundalini, praticienne EFT (Technique de Libération Émotionnelle), Access Bars, Bols Tibétains ... Ces pratiques qui semblent diverses sont en fait très complémentaires, permettant d'aborder la personne d'une manière holistique. Consultations sur RDV à Perpignan. puis A DISTANCE : Conseils en Fleurs de Bach, , Soins énergétiques , et aussi pour animaux

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.